• à tous les vents

    Eole n'a plus le vent en poupe...Bien sûr, qui fait encore du grec ancien ?

     

     

    à tous les vents

    angelot joufflu

    tu t'amusais à faire glisser

    frêles barques de pêche goélettes et caravelles

    siècles guerres révolutions passaient ne changeaient rien

     

    puis

     

    charbon vapeur et fumées

    couvrirent les océans

    mettre les voiles

    devint désuet

     

    même les simples rafiots

    ont oublié leurs cartes des vents

    mais sur l'erre d'arrogants paquebots

    accostent fièrement en îles paradisiaques

     

    Eole n'a plus le vent en poupe

     

    maison ouverte à tous les vents

    jugement sans appel

    laisser aller

    abandon

     

    pourtant

     

    zéphirs tempêtes alyzées ouragans bises glacées

    Eole n'a jamais voulu faire le tri

    refusant toute frontière

    incognito il sème.

     

    Et si nos ailes d'acier se moquent de lui

    alors les girouettes grincent aux plus offrants

    Eole sème idées paroles révoltes et folles espérances

    telles petites anémones, s'en vont d'un continent à l'autre.

     

     

    Ni droit du sang ni droit du sol

    le Vent balaiera ces chimères

    partage l'esprit

    seul

     

     

     

    Epitaphe

     

    cher petit vent fripon

    merci de bercer encore longtemps

    des grands parcs les nobles frondaisons

    mais n'oublie pas de taquiner quelques jupons

     

     

     

     

     

    parfums poussières force feuilles ballons jupons jurons révoltes graines chapeaux réputations musiques


  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Juin à 08:25

    merci...  de plus je connais  assez mal Baudelaire... 

     

    bon vent  !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :